• 0

    La firme américaine “Symantec” s’installe à Casabalnca au détriment de Tunis et propose des packages dédiés aux PME

    Un des majors mondiaux des solutions de sécurité des systèmes d’information et des données informatiques, Symantec, met le paquet sur le Maroc au détriment de la Tunisie.

    Le groupe vient d’y installer une filiale. Casablanca, qui était en concurrence avec Tunis, aura le statut de hub régional pour le Maghreb et les pays francophones en Afrique. Dans son approche, Symantec va configurer les offres selon le segment des marchés, avec un focus particulier sur les PME auxquelles sera proposé un package de solutions. Pour les grands comptes, ce sera du «corps à corps» à travers des services personnalisés.

    Le marché de la sécurité informatique est en forte croissance, propulsé par les menaces que font peser les hackers sur les infrastructures sensibles du pays ou sur le système financier, par exemple. Mais ce sont les cyberattaques de nature politique qu’il faut aujourd’hui prévenir et contrer. Le Maroc est aussi un terrain de prédilection pour les cyberattaques. Il a été classé 42e mondial en matière d’activités malsaines sur la toile et le 3e en Afrique après l’Algérie et l’Egypte, selon le rapport mondial de la sécurité informatique.

    Et si les motivations des hackers dans les années 1990 émanaient, d’une part, d’un souci de démontrer des capacités informatiques et, d’autre part, d’un mobile financier, ceux d’aujourd’hui utilisent leur savoir-faire dans leur activisme politique, relève Johnny Karam, directeur régional du Moyen-Orient et de l’Afrique francophone.

    Le Maroc n’est pas une terre inconnue pour la multinationale américaine. Ses solutions y étaient déjà déployées via ses partenaires, mais avec la montée du potentiel du marché, elle a pris la décision de se rapprocher encore plus de sa clientèle en créant une filiale à Casablanca. Symantec travaille déjà avec le gouvernement, les banques et les opérateurs télécoms.

    Sur le plan international, la multinationale appréhende l’évolution des menaces dans le domaine de la cybersécurité. Les conflits opposant les pays, organisations et individus joueront un rôle décisif dans le monde de la cybercriminalité. Là où il y aura des différends, qu’ils soient politiques ou économiques, il y aura des risques d’attaque ou d’espionnage en ligne. Sur ce point, des programmes très sophistiqués visant à dérober des données seraient en première ligne. Les programmes de ce type dépassent le stade de la simple fraude, leurs auteurs cherchent à intimider leurs victimes en les harcelant.

    Un autre type de piratage des systèmes d’informations devrait se développer: celui qui vise l’intégrité de ces informations. Le principe consiste à les modifier, changeant ainsi les actions qu’elles sont censées déclencher. L’exemple de l’attaque du Stuxnet par les USA contre l’Iran en est un exemple probant. Le virus développé par les services secrets américains avait pour but de modifier les données et paramètres de l’enrichissement de l’uranium, dans le but de plomber l’activité nucléaire du pays des mollahs.


    Catégorie: Offshoring Tags: ,

    Articles en relation

    Partager l´article en 1 clic !

    You are not authorized to see this partPlease, insert a valid App ID, otherwise your plugin won't work correctly.

    Leave a Reply

    Submit Comment

     
    © 2017 meel.tn. Tous droits réservés. XHTML / CSS Valid.
    Plugin brought to you from the same creators of Brindes Personalizados :: More info at Pazzani Brindes Plugins